C'était génial! Cela faisait plusieurs années que je rêvais d'y aller et c'est ma petite soeur qui m'a fait la surprise au milieu des cadeaux de noël :

un billet pour un concert de Lynda Lemay ! 

IMG_4988

 

Le concert a eu lieu  hier soir. Un concert tout en émotion et en simplicité avec des chansons qui parlent du douloureux quotidien. J'ai commencé à avoir les larmes aux yeux à partir de la deuxième chanson, alors j'ai pensé que cela serait chouette si je pouvais vous faire découvrir/redécouvrir un peu de son répertoire, paroles comprises, car vraiment, quelle justesse dans ses paroles!

 

Lynda Lemay - La visite

 J'veux pas d'visite Parce que j'ai pas passé l'balai Parce que j'ai pas d'liqueur au frais J'veux pas d'visite J'veux pas leur dire comment je vais Pis j'ai les cheveux tout défaits J'veux pas d'visite Parce qu'la maison est à l'envers Parce que j'suis pas bonne cuisinière J'veux pas d'visite Parce qu'les cousins et les beaux-frères Ça me tombe un peu sur les nerfs Parce qu'la visite, ça parle fort Et parce que c'est jamais d'accord Parce que j'ai pas une grosse façon parce que j'ai pas de plat d'bonbons Parce que j'ai pas d'conversation J'veux pas d'visite! J'veux pas d'visite Parce quand ça sonne à la porte J'ai comme une envie d'être morte Toute la visite C'est hypocrite en arrivant Et puis ça repart en mémérant J'veux pas d'visite Je veux qu'on me traite de sauvage Et que ça s'dise dans l'voisinage J'veux qu'on m'évite Que les enfants demandent à leur mère "Est-ce-que c'est vrai qu'c'est une sorcière?" Parce qu'la visite, c'comme les fourmis Ça rentre et puis ça s'multiplie Ça revient tout le temps comme un cauchemar Ça pense qu'on est content d'les voir Ça coupe les films en plein milieu Ça prend l'divan le plus moelleux Ça nous condamne à la chaise droite Ça prend racine, ça mange comme quatre J'veux pas d'visite J'ferme les lumières et les rideaux J'fais ma prière, j'cache mon auto J'veux pas d'visite Parc'que j'déteste les surprises Quand j'me promène en queue d'chemise Parce qu'la visite, c'est pas futé Ça fait du bruit, puis ça grignote C'est des p'tites bêtes bien élevées Faut leur faire bouffer des peanuts Mais le problème, c'est qu'ça s'attache Ça coûte une fortune de pistaches Et quand ça fini par partir Ça nous promet qu'ça va rev'nir... et ça revient !

 

Lynda Lemay - La place au sous-sol


 Y aurait eu d'la place au sous-sol Pour une mignonne cuisinette Un petit frigo et deux casseroles Une table ronde et une assiette Et une rampe à l'escalier Pour ne jamais qu'elle trébuche
Et une belle cage dorée Pour une éternelle perruche Y aurait eu d'la place, je sais bien  On avait déjà le matelas  Y avait déjà une salle de bain Et une télé qui ne sert pas Le grand mur aurait été plein De ses photos de grand-papa De toi, de moi et des gamins Qu'elle aurait gavés d'chocolat Bien sûr qu'elle s'est laissée mourir Elle aimait les étrangers Bien sûr qu'ça la faisait pas rire De jouer aux cartes, de jouer aux dés C'était une femme de maison C'était une mère de famille D'une grande fille pas gentille Qui l'a laissée à l'abandon Bien sûr qu'elle a dû espérer Qu'on prenne soin de ses vieux jours Et qu'on revienne la chercher Quand elle appelait au secours Du fond de son maudit foyer Quand elle tremblait de tous ses membres
Par chance que Dieu est arrivé Elle se tuait à nous attendre Y aurait eu d'la place au sous-sol Tout plein d'espace au-dessus du lit Pour qu'elle accroche et qu'elle colle Images saintes et crucifix J'aurais pu lui coudre des robes Pour qu'elle se sente jolie Comme lorsque j'allais à l'école Et qu'elle me faisait mes habits C'est un peu tard pour les regrets J'vais pas gagner mon paradis Parce que j'nourris depuis juillet Une vieille perruche qui s'ennuie Y aurait eu tant de place ici mais Mais je lui ai fermé ma porte Et même si tout l'monde me dit Que c'est pas ma faute si elle est morte Moi je sais bien qu'elle serait là, oui Souriante et vive comme autrefois, si Au lieu de la reconduire là-bas Je l'avais accueillie chez moi

 

Lynda Lemay - Une mère

Une mère, ça travaille à temps plein, ça dort un œil ouvert C'est d'garde comme un chien, ça court au moindre petit bruit Ça s'lève au petit jour, ça fait des petites nuits. C'est vrai, ça crève de fatigue Ça danse à tout jamais une éternelle gigue Ça reste auprès de sa couvée Au prix de sa jeunesse, au prix de sa beauté. Une mère, Ça fait ce que ça peut Ça ne peut pas tout faire, mais ça fait de son mieux. Une mère, ça calme des chamailles Ça peigne d'autres cheveux que sa propre broussaille. Une mère, c'est plus comme les autres filles Ça oublie d'être fière, ça vit pour sa famille Une mère, ça s'confie nos bercails C'est pris comme un noyau dans l'fruit de ses entrailles Une mère, c'est là qu'ça nous protège Avec les yeux pleins d'eau, les cheveux pleins de neige Une mère, à un moment, ça s'courbe Ça grince quand ça s'penche, ça n'en peut plus d'être lourde Ça tombe, ça se brise une hanche Puis rapidement, ça sombre, c'est son dernier dimanche, Ça pleure et ça fond à vue d'oeil Ça atteind la maigreur des plus petits cercueils Ô bien sûr, ça veut revoir ensemble Toute sa progéniture entassée dans sa chambre Et ça fait semblant d'être encore forte Jusqu'à c'que son cadet ait bien r'fermé la porte. Et lorsque, toute seule ça se retrouve Ça attend dignement qu'le firmament s'entrouvre Et puis là, ça se donne le droit De fermer pour une fois Les deux yeux à la fois. Une mère, Ça n'devrait pas partir Mais on n'y peut rien faire, mais on n'y peut rien dire Une mère, une mère, une mère.

 

Et puis j'ai adoré aussi " Quand j'étais ptit gars", "Comment ça va", "J'ai eu 100 ans hier",  et "C'est quoi un ventre",

pfff, il y en a tellement de géniales!

 

Pour celles qui sont intéressées, il est encore possible de réserver des places pour les concerts de :

Orléans, Fougères, Tours, Niort, Nantes, Marseille, Besancon, Paris, Pully et Genève en suisse.

 

Et juste pour terminer sur une note amusante :

Hier, avant d'aller au concert, j'ai pris une bonne douche chaude et me suis mise en jogging pour me sentir à l'aise pour une soirée concert en solo, seule avec mes mouchoirs. J'avais juste oublié que le concert aurait lieu au casino théatre barrière de Toulouse...

En arrivant, je me suis faite alpaguée par le gars de la sécurité dès l'entrée... Les survêtements étaient interdits sur le site!!!

J'ai commencé à prétexter que ce n'était pas écrit sur le billet,  que j'étais quand même correcte et n'avais pas trop prévu de monter sur la scène..., qu'il n'y avait que quelques mètres à parcourir avant d'arriver à la salle... Il n'en démordait pas, et m'a demandé de me mettre sur le côté pour appeler sa direction. J'ai commencé à patienter et puis d'un seul coup, je me suis dit que le concert allait démarrer dans 10 minutes, que j'avais un risque qu'il me refuse l'entrée, alors j'ai attendu qu'il tourne la tête, et zouh, je me suis faufilée dans la foule, au travers des escaliers roulants et ai accédé à la salle et à ma place! ;)

Voilà, je suis une délinquante! mais une gentille délinquante quand même, hein! ;)

Et puis, je ne regrette pas! Vous imaginez si j'avais dû louper ce magnifique concert?

Bref, tenez-vous le pour dit : pour un concert au casino, n'oubliez pas la robe et les souliers verts... à talons! ; )