chantal
Chantal goya - Toulouse - le 19 février 2011


Il y a des jours comme ça, où à la simple vue d'un spectacle, on retrouve notre âme d'enfant.  En un quart de seconde, me voilà propulsée dans ma chambre à l'étage, dans la maison de mes 7 ans. Sur le sol il y avait du lino beige, et nous dansions avec ma soeur en chantant à tue-tête : "Ce matin, un lapin..." ou "Moi qui ne suis qu'une poupée..."

Comme cela fait du bien de se remémorer ces moments en compagnie de ses propres enfants! ; )